POEME AMI(E) DISPARU


 POÈME AMI ( E) DISPARU


POÈME AMI ( E) DISPARU N°: 1


C’est après de longues années,
Que je t’ai enfin revu.
Ton sourire rayonnait à m’en étonné.
Aurai-je l’audace de te dire salut?
J’étais assise là sur un banc, avec une amie,
À me demander si je devais t’aborder.
Toi aussi tu étais avec tes amis.
M’aurait tu reconnu après tant d’année?
J’ai préférée attendre à une prochaine fois,
À une autre occasion qui ne se présenta pas.
J’ai su une semaine après cela.
Que tu n’étais plus de ce monde déjà.
C’est à ce moment que j’ai eu tant de regret.
J’avais remis à plus tard,
Une chance que je n’aurai plus jamais.
Une chance qui m’avait été enlevé par la mort.
J’aurai voulu que tu saches à quel point je t’aimais.
Et que rien de cela n’avait changé avec les années.
Tu avais été un ami comme jamais je n’en aurai.
Un ami qui avait changé ma destiné.
Maintenant tu reposes là haut,
Et moi je suis ici à me poser tant des questions.
Est-ce que d’où tu es tu entends mes mots?
Je le sais en moi au fond!
Je regrette seulement de n’avoir eu le courage,
De faire un geste aussi anodin.
Maintenant il y en moi cette rage,
De n’avoir su te dire au-revoir et à demain!
À un ami d’enfance qui est partit bien trop vite
oui, tu avais un cœur d’or,
sous une carapace, d’un être si charmeur
la vraie beauté ,, tu l’avais de l intérieur
et pour une famille que tu aimais si fort,
tu écrivais, pour eux aussi, pour ceux
que tu étais fier d’avoir a tes cotes
tes fils , tes amis,, et ta femme aimée
tu les rendais très heureux,

soyez fier, de votre père,
soyez fier de lui ,comme un frère
a toi , l’ami , pour toujours,
j ai en mon cœur,,ton image,
et je la garderais,,présente
toi,,qui m’ a donne une confiance


POÈME AMI ( E) DISPARU N°: 2


Tu es partie dans les nues,
Et tu ne reviendras plus,
Mais , je me souviens de nos échanges,
Maintenant , tu parles à un ange.

Je ne te croiserai plus,
ni, te verrai dans la rue,
Je ne pourrai plus t’inviter,
Partager une glace,un café noir.

Je n’ai pas voulu te voir
Partir,tu peux me croire,
Je garde en moi nos déconna des,
Et aussi nos petites balades.

Adieu ma camarade,
Finies les galéjades,
Adieu à ta vie ,adieu pour toujours,
Mais tu restes mon amie chaque jour.


POÈME AMI ( E) DISPARU N°: 3




Dans ma tête un nuage, dans vos yeux de la pluie…

Un Ami s’est éteint laissant nos cœurs en berne.
Des cascades de pleurs lavent la nostalgie
Des épisodes heureux aux clichés déjà ternes…

Les rangées monotones des marbres gris sculptés
Viennent nous rappeler que nous sommes que nombres,
Des carcasses en sursis aux noms déjà gravés
Sur des stèles en granit qui nous feront de l’ombre !

Ma place est déjà prête, dans le carré impair,
Au Saint Champ d’honneur des âmes immortelles…
Certains, et c’est selon, auront un feu d’Enfer
Pour rejoindre le Ciel en milliers d’étincelles !

Dans le sapin cercueil, son corps se tend de glace…
Ses mots étaient de miel ; il savait écouter
Cet Ami disparu qui doucement s’efface,
Laissant désemparés les prochains condamnés !

Il rejoint son étoile au détour d’un stratus…
Chacun aura son coin sur cet îlot de ouate !
Et à l’heure dernière, c’est sûr, nous irons tous
Lui offrir en bouquets les perles de nos larmes !

POÈME AMI ( E) DISPARU N°: 4

Il y a moins de deux mois je perdais une amie,
et maintenant c’est toi qui a quitté ta vie.
Si un monde meilleur existe vraiment
je sais que tu y est maintenant.
Tu étais la personne la plus intègre,
que j’avais rencontrée dans ma vie,
personne ne pourra te remplacer mon amie,
mes larmes ont l’arrière du vinaigre.

Le monde a perdue le plus beaux,
et irremplaçable de ses joyaux.
Est-ce-que je t’aie assez remerciée,
pour tout ce que tu as fais pour moi,
tu as été le meilleur ange qui a passé,
que vais-je devenir sans toi!!!

En ta présence on se sentait devenir meilleurs
Tellement il y avais d’amour dans ton cœur
Tes yeux reflétaient ton immense bonté
et ton âme était pleine de ta générosité.
J’en veux a la vie de t’avoir volée,
nous laissant seul et inconsolé.


POÈME AMI ( E) DISPARU N°: 5


De ces années passées, je fais enfin le deuil,
Je ne te pleure plus de la même manière,
J’ai le cœur en sursis et une larme à l’œil,
Des souvenirs de toi des saisons en arrière.
 
 Je n’ai pas oublié nos complices moments,
Ni ces jours de tristesse où nous restions soudés,
Nous étions deux amis, adultes au cœur d’enfant,
Comme des âmes sœurs aux deux destins liés.
 
 Pourtant un beau matin tu m’as lâché la main,
Brisant notre amitié, montant au Paradis,
Espérant ton retour pleurant comme un gamin,
Je suis resté longtemps face au cercueil verni.
 
 Il est de ces rencontres que l’on n’oublie jamais,
De celles qui font partie de notre destinée…

Merci d’avoir été mon Ami…


POÈME AMI ( E) DISPARU N°: 6


Un ami est parti aux confins de la terre
En un lieu où la mer se fond avec le vent
En un lieu où la terre émerge brusquement
D’une vague étonnante et d’un punit de lumière

Je ne sais pas pourquoi il est parti j’espère
Que lui le sait qu’il n’a pas pris brutalement
L’avion qui le rendrait à tout jamais absent
Qui le faisait glisser dans une nouvelle ère

J’ai appris depuis lors que le temps était gris
Que dans une tempête il avait été pris
Que le soleil était voilé par la tornade

Mais je n’en sais pas plus car d’un pays lointain
Reviennent rarement ceux qui dans la noyade
Ont égaré leur rêve et leur vie en chemin

POÈME AMI ( E) DISPARU N°: 7


Voilà déjà plusieurs années que tu m’as abandonnée , sur cette terre aride et sauvage: notre Camargue! tu m’as laissé ton cheval ,comme tout bon gardian! même lui maintenant est loin de moi!
Les jours depuis , ne sont que lutte, survie, les moments de bonheur sont si rares , tu n’es plus là pour m’écouter ou me consoler , comme le jour où on étaient allés manger des glaces parce que j’étais malheureuse d’avoir vendu mon piano! te souviens -tu?
Maintenant , j’ai vieilli, mon corps n’est plus ce qu’il était , tu me disais que j’avais beaucoup de classe et que tu me préférais habillée de blanc, qu’ainsi je serais sûre de trouver l’homme de ma vie!
Je l’ai croisé , tu sais , tu dois savoir , tu veilles sur moi de là-haut! je l’ai rencontré, mais , il n’y avait pas réciprocité !
Reste ma solitude, ma détresse vis à vis de mon fils ! même mon corps me lâche !
tu vois , Ami peut-être je viendrai te rejoindre , ça serait super ! on pourrait recommencer nos fou-rires!Viens me chercher si tu peux , sinon je t’en supplie, aide-moi! je me suis perdue !

POÈME AMI ( E) DISPARU N°: 8


J’ai dépassée sans toi,l’âge des grandes peurs
J’ai sondée les pensées, j’ai décryptée les cœurs
J’ai plongé dans l’amer, j’ai essuyée des pleurs
J’ai explorée l’abîme, les cimes et les profondeurs
Soulevée des voiles et découvert des grandeurs.

Sachant que Dieu inspire, tout homme chercheur
J’ai « gaspiller »mon temps auprès d’autres rêveurs
J’ai lentement bâti mon « oasis » de bonheur
Mêlant couleurs des fleurs à diverses splendeurs
Issues de mes souffrances, mes rires et mes pleurs.

POÈME AMI ( E) DISPARU N°: 9




Tu es parti
Sans bruit
Comme tu as vécu…
De paroles sages
Tu remplissais des pages!
Tes pensées
S’envolaient
Tels des oiseaux
Au-delà de leurs cages!
Combien de fois
Nous avons plaisanté!
Combien de fois
Tu as philosophé!
Et chaque jour qui passait
Te donnait l’occasion
De trouver la vie belle
Et de le répéter
Pour mieux t’en imprégner!
La mort pour Toi
Était une inconnue
Qui t’attirait
Par sa complexité
Et avec ton pinceau
Une dernière fois
Tu l’as faite flotter là
Autour de nous
Pinceau que tu as trempé
Dans la couleur de l’espoir
Pour chasser toutes nos idées noires!
A bientôt, cher Ami
Dans une autre Vie…

POÈME AMI ( E) DISPARU N°: 10


Je resterai là, à te regarder,
Et je serai douce.
Je resterai là, à ne pas pleurer,
À chasser les mouches…

De sur ton froid visage blêmit,
près de toi mon tendre ami.
Je resterai là à me demander…
Combien de beaux soleils qui brillent,

T’auras manqué.
Et je resterai là,
À me demander;
Combien de toutes celles là,
Tu n’auras pas volé.

Mais je vois bien que c’est calme
À te regarder.
Alors paix à ton âme,
Bel amour,bel adoré…

Moi je resterai là,
À te rêver,
Moi je resterai là,
À ne jamais t’oublier.

POÈME AMI ( E) DISPARU N°: 11



au détour d’une rue, soudain j’ai aperçu
un amis perdu de vue, qu’était t’il devenu
vers moi il est venu, mon amis disparu
ensemble on as couru, et nos corps confus
d’être parvenu, a ses plaisir rendu
j’aurais tellement voulue, échanger nos points de vues,
lui dire combien il m’avait plus, mais je n’ai pas su
lui souhaiter bienvenue, ma voix c’est fondue
je n’ y ai pas cru,a ma grande déconvenue
était t’il devenu un parfait inconnu, après l’avoir revu.

POÈME AMI ( E) DISPARU N°: 12


Il y a un jardin car il devait y en avoir un .c’est de là que tout part.
un cœur disparut sur lequel naît des rêves,des envies.
quelqu’un qui nous a réunit.
on ne sait pas comment tout cela peut éclore,tout est encore trop tôt.
Pourtant je suis seule à connaitre et voir du coin de l’œil
ces mains .
j’aimerai vous faire ce plaisir,
car qui d’autre que la fille pourrait habiller ce souhait?
quelles autres mains ont pétri la terre et prié avec sous le soleil aride
ont mis de l’espoir au dedans de la tombe.
clair de lune de l’amour
les âmes sont jumelles de ça
je suis certaine.
vois le! avant que la vie ne nous le reprenne
ruines d’un jardin bientôt sauvage
car un jour
il n’y aura plus personne pour se souvenir
du dedans de ta tombe, laisse moi penser
que ce dernier sourire nous appartient
« à sa grande déité convient l’infinité »
toujours les mots d’un autre pour vêtir ma pensée
ton absence est un vide à combler,
à fleurir à raconter à jamais.

POÈME AMI ( E) DISPARU N°: 13


j’ai pleurer sur ta tombe sur ta dalle de ciment
ou allonger tu reste là a m’écouter te raconter
j’ai passer ma main sur cette dalle de béton j’aurais voulu savoir ce qui ta pousser là j’aurais voulu au moins un au revoir
j’ai regardez ta tombe je suis rester à te raconter
tous comme souvent on faisait
je suis rester comme tu me disait
je t’ai raconter tous se déjà tu savais
j’ai pleurer sur ta tombe sur cette dalle de béton
je t’ai regardez là dans ta plus belle photo
tes yeux était ma vie couleur de l’eau
ton regard était  celui d’une femme de caractère
j’ai pleurer là sur cette dalle de béton
je sais que tu ne voulais me voir faire ça
alors je t’ai souri et je t’ai promis de revenir sur ta tombe
ton non était marquer et oui c’était bien toi!

POÈME AMI ( E) DISPARU N°: 14

Voir partir un ami c’est devoir supporter
De n’avoir plus sa voix au creux de notre oreille,
A murmurer ces mots pourtant si familiers
Et qui disaient l’espoir après des nuits de veille.

C’est chercher vainement aux pages d’une histoire
Ce chapitre si beau souvent lu et relu,
Ou une étoile au ciel dans une nuit trop noire
Danseuse hier encore, aujourd’hui disparue.

Voir partir un ami c’est un chant comme un cri,
Un appel déchirant sur des notes d’amour,
Une larme de feu glissant sur notre vie
Qui coule sans répit jusqu’à la fin des jours.

Commentaires

Commentaires