POÈME AMI(E) MORT

POÈME AMI(E) MORT

 

 

 A l’age de …ans tu nous as quittés
 A l’age de …. ans , tu nous as                                                                                                               

 Par un après-midi plutôt ensoleillé .
 Tu était un garçon formidable .
  Que ta joie de vivre était remarquable

Tu était un petit gars vraiment magique ,
Mais il a fallu que cet accident tragique
T’emmène au paradis ,tout près de ton Dieu
Et ces là que tu nous a laissé malheureux

On dit que les meilleurs partent tous les premiers ,
J’aurais préférer que cet phrase soit fausse
Pour que je puisse encore une fois t’admirer .

Mais tu t’es envolé tel un bel albatros
J’ai donc décider de ne jamais t’oublier
Mais aussi , de ne jamais cesser de t’aimer

POÈME AMI(E) MORT N°: 2


Il était mon ami, mon compagnon d’aventure,
le confident de mes doutes, le copain qui rassure.
Il a traversé ma vie de sa gentillesse,
se contentant d’un sourire, d’un mot doux, d’une caresse.
Tant de balades sous la pluie, dans le vent,
à l’abri du soleil sous les feuillages chantants.
Aujourd’hui mon cœur saigne de son départ,
nous avions encore tant à faire nous, les inséparables.
Devant ma feuille, sous le poids de ma plume j’étouffe mes cris,
Je trébuche sur les lettres mes yeux remplis de pluie.
Dans un endroit charmant, entre deux arbres, à présent il dort,
là où les oiseaux chantent et veillent sur sa mort.
Il était mon ami, mon chien, mon plus beau cadeau de Noël ;
Il me plaît à penser, que maintenant, il gambade dans le ciel.


POÈME AMI(E) MORT N°: 3





Lundi il disait accepter son sort.

Sans bruit, il s’apprêtait à vivre la mort.
Il la préparait
Et souvent nous répétait je suis prêt.
C’est arrivé aujourd’hui!

Les mots manquent pour décrire,
C’est une vie qui se déroule.
Nous n’avons plus rien à dire
Sauf que d’émotions l’on se défoule

Se voir un jour
Et ne plus se voir le lendemain
Sourire et soleil, au petit matin,
En vous, je voudrais vivre pour toujours

POÈME AMI(E) MORT N°:4



Il faisait partie

d’un groupe d’amis,
joyeux randonneurs
chevalier sans peurs
j’entends encore son rire,
je garde son regard
bleu de chaleureuse amitié
et sa joie de vivre.
En juillet dernier
il s’était marié,
beaucoup avaient envié
cette chance ,sur le tard
d’un amour enfin trouvé,
tendre promesse de vie à deux…
retraite de jours heureux…
son bonheur faisait plaisir à voir !

Traîtrise du destin,
c’est abhorrant et amer ,
terrassé par un cancer ,
je refuse d’y croire,
on l’enterre demain ,
dans trop de stupeur
pour lâcher un pleur.

Incongru,et démenti ,
le faire part
de leur union joyeuse
s’affiche encore
sur la porte de mon placard.
dites moi qu’il y a erreur quelque-part
qu’il n’est pas encore trop tard
la révolte gronde en mon corps.
Parfois la vie n’est qu’ une sale menteuse.

POÈME AMI(E) MORT N°: 5




Bien que les fleurs se fanent, meurent et disparaissent,
leurs précieux parfums demeurent toujours.
Tout comme ces fleurs éclatantes,
ceux que nous aimons ne meurent jamais réellement;
ils demeurent avec nous à jamais,
empreints dans nos souvenirs les plus précieux.



POÈME AMI(E) MORT N°: 6


La mort n’est jamais complète,
il y a toujours puisque je le dis
puisque je l’affirme
au bout du chagrin
une fenêtre ouverte
une fenêtre éclairée.
Il y a toujours un rêve qui veille,
désir à combler,
faim à satisfaire,
un cœur généreux
une main tendue
une main ouverte
des yeux attentifs
une vie, la vie à se partager.


POÈME AMI(E) MORT N°:7


Je suis debout au bord de la plage
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l’océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu’à ce qu’il disparaisse à l’horizon.
Quelqu’un à mon côté dit :
« Il est parti ! »
Parti ? Vers où ?
Parti de mon regard. C’est tout…

Son mât est toujours aussi haut,
Sa coque a toujours la force de porter sa charge humaine.
Sa disparition totale de ma vue est en moi,
Pas en lui.

Et juste au moment où quelqu’un près de moi dit : « il est parti ! »
Il en est d’autres qui, le voyant poindre à l’horizon et venir vers eux,
S’exclament avec joie :
« Le voilà ! »…
C’est cela la mort.

POÈME AMI(E) MORT N°:8





J’ai cueilli ce brin de bruyère.
L’automne est morte, souviens-t’en.
Nous ne verrons plus sur terre
Odeur du temps, brin de bruyère,
Et souviens-toi que je t’attends.



POÈME AMI(E) MORT N°: 9




J’aurai préféré t’appeler pour te
donner mon amitié
Mais il est tard

Je peux que écrire en ta mémoire
J’ai un peu honte de devoir passer
par le public pour te dire tous sa
Mais je n’ai pas eu le temps de te dire
Au revoir

Tu es parti si loin de nous
Tu as quitté les gens qui t’aimer tant
La vie t’a dis adieu
Te voila aux cieux
Tu n’as rien dit
Tu ne reviendra plus
Mais je garde espoir
Car je sais qu’un jour je te reverrait
Notre amitié je ne l’oubli pas
Tous ces moments passer avec toi
A rigoler comme des fous sur msn
Tu était trop jeune tu avais que 16 ans
D’être emporté par cette putain de societer
J’essaye pourtant de me persuader
Que tu es plus heureux maintenant
Mais j’ai du mal à accepter
Que tu ne sois plus vivant…

Tu es si loin de moi et de ta famille
Ta mère, Ton père, Ton frère mon dit merci
Moi je ne savais quoi dire
J’ai pris sur moi pour ne pas pleuré comme eux
mais l’emotions étais la,
J’ai craquer…
Au fond de moi je garde espoir
(qu’un jour je pourrai te revoir)

POÈME AMI(E) MORT N°: 10



pendant 10 jours,
tu tes battu pour rester en vie,
maintenant tu es parti pour toujours,
me laissant seule ici.

je peux pas imaginer,
que jamais tu reviendra,
que a tout jamais tu mas quitter,
cette maladie ta arracher de mes bras..

ce jour la tu a simplement,
manger quelque chose qui t été interdit,
tu as résister un court moment,
puis dans un profond coma tu es parti.

avant de tomber dans le coma,
et de partir ,
tu as prononcer « marisa »,
avec un léger souris
jamais j ‘oublierais tout ça,
ces moment avec toi,
quand tu me serrai dans tes bras,
et que tu me disais que jetait tout pour toi.

tu es parti loin de moi,
sans m ’emmener mais pourquoi,
a tu disparu,
je ne te vois plus..

est ce si beau la bas?
dans ce monde..
pour que tu ne revienne pas,
que tu me laisse me morfondre..

j ‘oublierai jamais tes mot d ‘amour,
tes sentiments pour moi,
tu restera graver pour toujours,
ou que tu sois.

je remie repose en paix
même si ça fait mal
au-revoir a jamais…
Revenir en haut Aller en bas

Commentaires

Commentaires